Sensibilisation au handicap dans le sport : quel rôle pour la coupe du monde ?

Fédératrice et internationale, vous ne pouvez pas passer à côté de la 21ème édition de la Coupe du Monde de Football. Son coup d’envoi a été donné le 14 juin dernier à Moscou, Russie. Mais illustre-t-elle la sensibilisation au handicap dans le sport ?

Ce rendez-vous s’affirme incontournable pour les amateurs du ballon rond. Et il rassemble chaque nation comme il prône l’unité, quelle que soit son origine, orientation sexuelle ou handicap. Honey Thaljieh, Directrice des communications institutionnelles de la FIFA, évoque ce langage universel qu’est le football.  « Il rassemble à travers nos sourires et notre passion pour le jeu. C’est un outil pour construire des passerelles de coopération, de solidarité et d’espoir. »

Mais qu’en est-il vraiment ? La Coupe du Monde rime-t-elle avec accessibilité pour tous ? Zoom sur l’un des événements majeurs de 2018 !

Infrastructures, aménagements spécialisés et accueil personnalisé en Russie

Ces dernières années de préparation de la Coupe du Monde, la FIFA et le Comité d’organisation locale de la Russie 2018 ont travaillé ensemble. Et ils ont proposé infrastructures et services adaptés avec pour objectif un environnement accessible à tous.

Des moyens importants

  • des Volontaires* formés aux services d’accessibilité. Et leur rôle ? Venir en aide à l’ensemble des spectateurs et guider les personnes à mobilité réduite ou déficientes visuelles ;
  • des commentaires en audiodescription en temps réels proposés via le prêt d’écouteurs aux différents points d’accessibilité du stade ;
  • des billets avec des accès spéciaux mis en vente. Dédiés donc aux personnes en situation de handicap comme aux personnes à mobilité réduite et aux personnes souffrant d’obésité morbide par exemple. En plus, une place  à titre gracieux pour leur accompagnateur est prévue ;
  • des accès depuis les parkings jusqu’au stade simplifiés ;
  • des ascenseurs plus spacieux aménagés pour accueillir jusqu’à quatre personnes en fauteuil et quatre accompagnateurs.

*Ce sont des hommes et des femmes qui prêtent main forte à l’organisation de la Coupe du Monde, avec l’envie de vivre une véritable aventure humaine.

Police touristique et guides adaptés

De plus, les autorités russes ont prévu la mise en place d’une « police touristique » dans tout le pays. Et elle a pour mission d’assurer la sécurité des supporters. L’objectif : avoir des agents polyglottes afin de rassurer et de rendre plus accessibles les forces de l’ordre.

Bien évidemment, d’autres que le pays organisateur ont mis en place des services spécifiques. Ainsi, l’association Handicap Zéro (www.handicapzero.org) propose gratuitement aux personnes déficientes visuelles le « Guide Russie 2018 ». Il permet de suivre entre autres la sélection des équipes ou le calendrier des rencontres. Ce guide existe en différents formats : braille, audio ou en caractères agrandis.

Les  média œuvrent aussi pour que les rencontres footballistiques soient suivies de tous. À titre d’exemple, les chaînes de télévision couvrent l’événement en direct avec des matchs proposés en audiodescription. Et ils s’adressent aux personnes mal ou non-voyantes. Ils proposent également des sous-titres pour les malentendantes ou sourdes.

Mondial 2022 : le handicap au cœur des préoccupations ?

Le forum de l’accessibilité, créé par le Comité Suprême pour les Projets de l’Héritage a pour ambition de rendre la Coupe du Monde 2022, qui se déroulera pour la première fois au Moyen-Orient (Qatar),  la plus inclusive à ce jour. À quatre ans du coup d’envoi de la compétition, S.E Hassan Al Thawadi, PDG du Comité Organisateur Local, a fixé comme objectif d’organiser un événement accessible à tous. « La Coupe du Monde est un événement mondial, qui implique des investissements dans les infrastructures et les transports. Ce contexte peut devenir le moteur d’évolutions positives. Au Qatar, nous souhaitons mettre en place un environnement urbain propice à une expérience idéale pour tous. Nous espérons faire de ce forum une référence à long terme dans ce domaine.”

Rendez-vous donc le 21 novembre 2022 pour constater la réalité des promesses !

Un dernier mot ?

Depuis plusieurs années, la sensibilisation au handicap dans le sport a porté ses fruits. Ainsi, l’accessibilité semble être au cœur des préoccupations de la FIFA. Notamment grâce aux aménagements des stades et à un accueil personnalisé du public.

Quoi qu’il en soit, qu’on la suive de près ou de loin, la Coupe du Monde 2018 fera vibrer les supporters. Handicapés ou valides suivront devant leurs écrans de télévision en direct les matchs de leur équipe nationale !