Jeux Paralympiques et sensibilisation au handicap : une évidence ?

Le 9 mars, c’était le coup d’envoi des Jeux Paralympiques d’hiver à PyeongChang pour une durée de dix jours. Les Jeux Olympiques laissent place au handisport qui peut relever, à son tour, les défis des grandes épreuves et disciplines sportives. Mais pourquoi distingue-t-on ces deux événements fondés sur les mêmes valeurs ? En quoi handisport et sensibilisation au handicap sont-ils liés ?

Emblèmes, couvertures médiatiques, symboles, nous allons voir que de nombreuses différences persistent.

La séparation entre Jeux Olympiques et Paralympiques

Les Jeux Paralympiques ont eu lieu pour la première fois sous le nom de « Jeux de Stoke Mandeville » en 1948 en Angleterre, puis de « Jeux Paralympiques » en 1960 à Rome. Cependant il a fallu quelques décennies supplémentaires pour que ces jeux soient organisés dans la même ville que les Jeux Olympiques.

Malgré cette avancée notoire, les deux « Jeux » conservent aujourd’hui, un slogan, une mascotte et un emblème différents.

L’objectif est pourtant de regrouper les meilleurs sportifs autour d’un événement mondial à dimension humaine où compétition et performance sont les maîtres mots.

  • Alors pourquoi les séparer ?

Pour une question de logistique principalement (logements et infrastructures).

  • Pourquoi ne pas les faire directement à la suite ?

Pour permettre de réaménager le village des athlètes avec des équipements adaptés.

Cependant ceci pourrait-être possible avec une organisation de fer. Une des solutions serait de réaliser les Jeux Paralympiques avant les Jeux Olympiques pour mettre en avant les champions handisports et maximiser la médiatisation de l’événement qui n’est, pour l’instant, que trop faible en comparaison avec les Jeux olympiques. Une cérémonie d’ouverture et de fermeture commune ainsi qu’un même relai de la flamme olympique pourraient parfaitement symboliser l’intégration et l’unité, deux valeurs fortes revendiquées par les Jeux. C’est ce que soutiennent certains sportifs comme le rugbyman fauteuil Ryadh Sallem « Je trouve dommage qu’il n’y ait pas de moments symboliques pour faire la passerelle entre JO et Jeux paralympiques, comme une transmission de flamme ».  Cf. article paru dans le journal « Le Monde »

Mettre en lumière le handisport

Depuis sa création, le sport a toujours été fédérateur, il véhicule des valeurs humaines fortes. Ethik Connection, agence conseil diversité, souhaite casser les clichés sur le handicap en mettant en avant les athlètes lors d’événements de sensibilisation. Il s’agit alors d’associer handisport et sensibilisation au handicap. Et de vivre des performances à travers un moment sportif et convivial.

Cependant le combat est loin d’être gagné pour une couverture médiatique et une reconnaissance maximale des athlètes handisports au niveau professionnel. Il est important de noter que depuis 2007, même si très peu de champions handisports vivent de leurs disciplines, les primes versées pour l’obtention d’une médaille olympique sont les mêmes que les athlètes soient olympiens ou paralympiens, une belle reconnaissance pour le handisport.

Jeux Paralympiques 2024 en France, une avancée pour l’accessibilité ?

Pour la première fois, la France va accueillir les Jeux Paralympiques à Paris. La France a dorénavant six ans pour se préparer et faire de son territoire, un pays accessible à tous et pour tous. Il s’agit aussi d’opérer des déclics auprès du grand public. De lier enfin handisport et sensibilisation au handicap. Et de faire de l’intégration des handicapés, une priorité.